AUBE DU CREPUSCULE MAGAZINE

 

VOUS POUVEZ ALLER AUSSI À LA PAGE

 

BUSINESS & INNOVATION 2019

 

 

 

 

 

 

 

PERTES ET GASPILLAGE ALIMENTAIRE : RÉPONSE EN CE QUI A TRAIT AUX EMBALLAGES

Sélectionné par la Rédaction 🙂

BUSINESS & INNOVATION – Aube Du Crepuscule Magazine

03 Juin 2020

Reducing food waste and advancing the circular economy

 

 

 

 

Papier ou plastique? Contenants de verre ou boîtes de conserve? Ou, tout simplement, pas d’emballage? Un nouveau rapport de recherche publié par le Conseil national zéro déchet dévoile les relations qui existent entre le gaspillage alimentaire, les emballages et les émissions de gaz à effet de serre (GES).

Ce rapport permet de comprendre comment et quand un emballage peut être utilisé pour prévenir la détérioration et le gaspillage des aliments et ce, dans le but de réduire considérablement la production de GES du secteur agroalimentaire au Canada.

Intitulé Moins de pertes et de gaspillage alimentaires, moins de déchets d’emballage (Less Food Waste, Less Packaging Waste), ce rapport de recherche a été commandé par le Conseil national zéro déchet, en partenariat avec RECYC-QUÉBEC, Éco Entreprises Québec et PAC Packaging Consortium. Son financement a été assuré par Vancity, RECYC-QUÉBEC et Éco Entreprises Québec. Il a été préparé par Value Chain Management International, une société d’experts-conseils mondiale spécialisée dans le domaine agricole et les industries alimentaires.

L’étude s’est penchée sur l’efficacité de quatre types d’emballages communs (plastique, verre, métal et fibres) dans la prolongation de la durée de conservation de 12 produits généralement trouvés en l’épicerie.

Si certains types d’aliments comme la laitue, les pommes, le sucre granulé et les pâtes sèches peuvent être vendus en vrac ou sans emballage, il n’en reste pas moins que la grande majorité des aliments dureront plus longtemps s’ils sont adéquatement emballés. Des articles comme le poulet frais et les filets de poisson, les petits fruits (baies), les produits laitiers et les burgers surgelés ne se prêtent pas à la vente en vrac et chacun d’eux dispose d’une solution d’emballage conçue sur mesure.

Si, dans la plupart des cas, les émissions de GES ont été réduites en ne procédant pas au préemballage de la nourriture, ces avancées ont été rapidement éclipsées par une augmentation, quoique minime, des émissions de GES engendrées par le gaspillage alimentaire. Même si le scénario exact varie en fonction du type d’aliment, les données laissent entendre que les matériaux d’emballage vierges ne comptent que pour 5 % du total des émissions de GES provenant du secteur alimentaire.

Le rapport lance également un appel à la prudence en ce qui a trait aux allégations commerciales trompeuses autour des plastiques dits « biodégradables », « compostables » et « biosourcés ». Bien que ces matériaux semblent avantageux, leur utilisation peut entraîner des conséquences indésirables, tant du point de vue environnemental qu’économique. Si certains types de plastique peuvent être recyclés, ils nécessitent en revanche une infrastructure spécialisée. Par ailleurs, ces plastiques peuvent contaminer ou perturber les systèmes de recyclage établis pour les plastiques conventionnels. Les emballages en plastique biodégradable peuvent également amener les consommateurs à être moins vigilants quant à leur gestion des matières résiduelles. En l’absence de normes établies pour ces plastiques, il n’y a rien qui puisse garantir que ces matériaux ne se dégraderont pas sans libérer des toxines ou des microplastiques dans l’environnement.

 

 

 

 

Recommandations à l’intention de l’industrie et du gouvernement

Le rapport propose une série de mesures à l’intention des producteurs alimentaires, des fabricants d’emballages, des groupes industriels, des entreprises de recyclage et des gouvernements. Les recommandations préconisent une approche systémique visant à prévenir le gaspillage alimentaire, à se pencher sur la question des emballages problématiques ou superflus, à améliorer l’infrastructure de recyclage et de compostage et à soutenir les solutions d’emballage novatrices.

Les principales mesures destinées aux fabricants s’inspirent en grande partie des principes en matière d’économie circulaire et misent sur un usage croissant de matières recyclées post-consommation, ainsi que sur la conception d’emballages à des fins de réemploi, de recyclage et de compostage. 

Les gouvernements sont invités à mettre en place des normes minimales de contenu recyclé, à faire avancer les programmes de certification en ce qui a trait aux emballages recyclables et compostables et à offrir leur soutien dans la mise en œuvre de programmes de responsabilité élargie des producteurs, à qui sont transférés le coût et la gestion du recyclage des emballages et des imprimés.

Les consommateurs ont également un rôle important : leur sensibilisation et leur participation s’avèrent des facteurs clés, aussi bien pour maximiser la durée de conservation des produits à la maison que pour assurer le succès des programmes de recyclage et de compostage résidentiels. Il importe aussi de miser sur la sensibilisation pour clarifier certaines questions comme les dates de péremption, les meilleures pratiques en ce qui a trait à la conservation des aliments et les habitudes de consommation efficaces.

À propos du gaspillage alimentaire

Au Canada seulement, près du tiers de la nourriture produite et distribuée n’est jamais consommée, en raison des pertes et du gaspillage qui surviennent dans la chaîne d’approvisionnement ou à la maison. Chaque année au Canada, on gaspille 11,2 millions de tonnes métriques de résidus alimentaires évitables, ce qui représente un coût de plus de 49 milliards de dollars.

Si le niveau actuel d’inefficacité de l’industrie alimentaire mondiale se maintient, on prévoit que d’ici 2030, les pertes et le gaspillage alimentaires à l’échelle mondiale atteindront 2,1 milliards de tonnes et que d’ici 2050, les émissions de GES associées à cette industrie totaliseront 6,2 gigatonnes, soit l’équivalent des émissions produites par le Brésil.

À propos du Conseil national zéro déchet

Fondé par Metro Vancouver, le Conseil national zéro déchet est une initiative réunissant des gouvernements, des entreprises et des organisations non gouvernementales afin de promouvoir la prévention du gaspillage au Canada. Notre mission est de collaborer avec les entreprises, les gouvernements et les communautés, tant sur le plan national qu’international, à titre d’agent de changement pour la prévention du gaspillage et la réduction de la conception, de la production et de l’utilisation des produits.

Source : Conseil national zéro déchet

 

 

 

 

 

 

« Dans le cadre de la lutte collective que nous menons contre les changements climatiques, nous devons accorder une priorité élevée à la réduction du gaspillage alimentaire et au déploiement de l’économie circulaire, puisque chaque tonne de résidus alimentaires évitée représente quatre tonnes d’émissions d’équivalents CO2 en moins, a déclaré Malcolm Brodie, président du Conseil national zéro déchet. Plutôt que d’éliminer les emballages, l’industrie doit miser sur des matériaux et des conceptions d’emballage qui empêchent la nourriture de périmer. Et elle se doit de soutenir l’économie circulaire au Canada. »

« Les emballages mis au rebut symbolisent désormais l’économie linéaire. Comme nous devons tous composer avec cette réalité chaque jour, nous pouvons facilement surestimer leur impact environnemental par rapport au gaspillage alimentaire, a indiqué Jim Downham, vice-président du Conseil national zéro déchet et directeur général du PAC Packaging Consortium. Il est crucial que nous utilisions le bon emballage pour conserver la fraîcheur et la salubrité des aliments, ainsi que pour transmettre des renseignements importants aux clients. »

« Développer des chaînes courtes et locales d’approvisionnement alimentaire de même que réduire, écoconcevoir, réutiliser et recycler davantage les emballages sont des stratégies complémentaires pour développer un modèle économique qui soit plus circulaire, a expliqué Sonia Gagné, présidente-directrice générale de RECYC-QUÉBEC. Le rapport met en lumière la nécessité pour RECYC-QUÉBEC de continuer de mener des actions concrètes dans ces domaines et de lutter contre le gaspillage alimentaire. »

« En introduisant le critère environnemental à leur conception d’emballages, les entreprises s’engagent à respecter un modèle d’affaires circulaire et à s’assurer qu’elles contribuent à réduire le gaspillage alimentaire », a affirmé Geneviève Dionne, directrice, Écoconception et économie circulaire, chez Éco Entreprises Québec.

« Réduire le gaspillage alimentaire au moyen d’un emballage durable, ce qui, par conséquent, réduit les déchets, voilà qui contribue grandement à relever les défis interreliés posés par la durabilité, comme les changements climatiques, la sécurité alimentaire et les pénuries de ressources, a indiqué Christine Bergeron, chef, Services aux membres, à la caisse populaire Vancity. Ce genre de recherche est indispensable pour nous permettre de comprendre comment nous pouvons innover pour réduire le gaspillage alimentaire et les émissions de GES. Vancity est fière de soutenir cette importante mission », a conclu madame Bergeron.

 

 

LES PRINCIPAUX PRODUCTEURS MONDIAUX DE DIAMANTS

LANCENT LE NOUVEAU “NATURAL DIAMOND COUNCIL”

 

Sélectionné par la Rédaction 🙂

BUSINESS & INNOVATION – Aube Du Crepuscule Magazine

03 Juin 2020

 

 

Lorganisation anciennement connue sous le nom de « Diamond Producers Association » est relancée sous un nouveau nom avec une nouvelle identité et un nouveau site internet dédié aux consommateurs, appelé « Only Natural Diamonds. »  

 

 

 

 

 Les principaux producteurs mondiaux de diamants ont lancé aujourd’hui le Natural Diamond Council (NDC) [ www.naturaldiamonds.com ], anciennement connu sous le nom de « Diamond Producers Association » (DPA). Le NDC servira à promouvoir l’attrait pour les diamants naturels et à soutenir l’intégrité du secteur de la joaillerie en diamants. En tant qu’autorité dans le secteur, le NDC continuera d’investir dans la publicité à l’échelle mondiale, mais deviendra également un éditeur numérique incontournable pour les contenus innovants couvrant toutes les nouveautés et tous les aspects passionnants sur le diamant. Dans le cadre de ce lancement, le NDC repositionnera également son identité auprès des consommateurs (anciennement connue sous le nom de « Real is Rare, Real is a Diamond ») sous la marque « Only Natural Diamonds » (OND).

 

 

 

 

« Le climat économique actuel crée des défis sans précédent pour le secteur du luxe. Mais, à mesure que celui-ci s’améliorera, les diamants naturels créeront des liens encore plus forts que jamais. Les consommateurs auront un plus grand respect pour tout ce qui est naturel et chercheront des marques qui ont pour honnête mission d’être vraiment durables. Ils achèteront des produits de luxe ayant une plus grande signification, en particulier ceux qui célèbrent les liens entre amis et proches », a déclaré le PDG du Natural Diamond Council, David Kellie. « Nous devons nous adresser au public jeune d’une manière différente et nous sommes ravis d’avoir regroupé un certain nombre de partenaires qui contribueront au nouveau monde de diamants naturels que nous sommes en train de créer. »

« Nos nouvelles plateformes numériques inspireront et informeront les consommateurs du monde entier sur les valeurs et l’héritage des diamants naturels, tout en promouvant l’innovation significative qui a lieu dans le monde entier en matière de bijoux en diamant », a ajouté Raluca Anghel, Directrice des Affaires Extérieures & des Relations avec l’Industrie.

Lancé aujourd’hui (01/06), le nouveau site Web OND est une plateforme numérique et une ressource célébrant tout ce qui est grand dans le monde des diamants naturels. Il comprend des articles de fond rédigés par des vétérans de la joaillerie comme Jill Newman, Marion Fasel et Carol Woolton, ainsi que du contenu provenant de précurseurs issus des mondes de la joaillerie et de l’édition. Le site Web offre une couverture éclairée sous six piliers clés reliant le monde des diamants naturels : « Epic Diamonds » (diamants épiques), « Hollywood & Pop Culture » (Hollywood et culture pop), « Love & Diamonds » (amour et diamants), « Style & Innovation » (style et innovation), « Diamonds 101 » (diamants 101) et « Inside the Diamond World » (au cœur du monde des diamants).

« Le public plus jeune est clairement engagé et inspiré lorsque nous nous présentons avec autorité dans le monde numérique. Notre objectif est d’être numéro un sur toutes les plateformes numériques de notre secteur et nos plans ambitieux reflètent ces objectifs. », a déclaré Mina El Hadraoui, Directrice France du Natural Diamond Council.

Le site Web OND consacrera également une couverture importante en tant que plateforme pédagogique de confiance en fournissant tous les éléments nécessaires pour envisager l’achat de bijoux en diamant. Les domaines d’intérêt comprendront l’accès aux pratiques durables et éthiques des producteurs ainsi que des guides d’achat, le tout présenté sur un ton dynamique et engageant.

 

Parallèlement à son lancement, le NDC publie « Style Collective : Trend Report », une compilation qui prévoit les tendances des principaux experts concernant les bijoux en diamant naturel. Parmi les membres de Style Collective, citons la journaliste indépendante, Jill Newman, qui a rédigé le rapport ; l’éditrice du contenu de Best Jewels, Katerina Perez ; la styliste de célébrités, Cristina Ehrlich ; le directeur de la bijouterie chez Moda Operandi, Will Kahn ; et la directrice de la bijouterie et de l’horlogerie du Vogue britannique, Rachel Garrahan. Le rapport semestriel sur les tendances servira à la fois de guide pour les détaillants pour la saison à venir et de référence pour les titres destinés aux consommateurs qui contiennent des conseils de style.

Le NDC lance également un nouveau site Web [ www.naturaldiamonds.com/Council/ ] consacré au secteur et propose un portail de ressources pour les professionnels du diamant, des détaillants aux designers. Cette nouvelle plateforme permettra d’accéder facilement à un ensemble de ressources sectorielles, à du contenu marketing personnalisable, à des programmes d’apprentissage en ligne et aux dernières nouvelles du secteur.

Le lancement du NDC reflète l’engagement collectif de ses membres, ALROSA, De Beers Group, Dominion Diamond Mines, Lucara Diamond, Petra Diamonds, RZM Murowa, et Rio Tinto, en faveur de la croissance du secteur, au-delà de la crise économique actuelle.

« Il n’y a pas de tâche plus importante que d’être une source d’inspiration pour les consommateurs avec ce que nous appelons “le rêve du diamant” », a déclaré Stephen Lussier, le président du NDC. « Notre mission est d’informer les consommateurs sur le secteur et la contribution sociale positive que les diamants apportent au monde d’aujourd’hui. Nos membres se sont engagés à atteindre ces objectifs et le lancement du NDC marque une étape passionnante sur cette voie. »

Source : Natural Diamond Council

 

 

 

 

 

BIG START AIDE LES ENTREPRISES

À S’ÉQUIPER EN EPI

ALORS QUE LA DEMANDE MONDIALE ENFLE

Sélectionné par la Rédaction 🙂

BUSINESS & INNOVATION – Aube Du Crepuscule Magazine

29 Mai 2020

Big Start helps businesses secure PPE gear as global demand spikes

 

 

 

 

L’innovateur australien Big Start des fournitures médicales se trouve inondé de commandes venant de partout dans le monde alors que les sociétés cherchent à protéger leur personnel avec la levée des confinements et le retour au travail des entreprises.

Le PDG de  Big Start  Jack Quigley affirme que les sociétés sont en train de se garantir un accès aux EPI afin de veiller à ce que leurs employés soient protégés contre de nouvelles flambées épidémiques.

L’arme clé qui a émergé est l’équipement de protection individuelle —EPI— que Big Start a expédié en vrac aux agents de santé du monde entier.

Ceci étant, Big Start constate également un pic de demande pour les EPI de la part d’entreprises cherchant à protéger leurs employés dans l’exécution de leurs tâches ou revenant sur leurs lieux de travail après une période de confinement.

Des entreprises vitales comme les supermarchés restent ouvertes et là, les employés ont besoin de pouvoir accéder aux EPI pour garantir leur protection.

Big Start a fait appel à ses relations étroites avec des fabricants d’EPI du plus haut niveau afin d’expédier par avion des commandes en vrac d’articles essentiels destinés aux équipes médicales en Australie, en Italie et aux États-Unis.

Big Start dispose d’un accès exclusif à des fournitures d’EPI telles que masques KN95, masques chirurgicaux de type II, respirateurs, blouses d’isolement, couvertures de chaussures, surblouses jetables en plastique et écrans faciaux.

M. Quigley a ajouté que les entreprises voulant se remettre des bouleversements occasionnés par le COVID-19 doivent se procurer autant d’EPI que possible.

Source : Big Start

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Les sociétés ont une responsabilité morale envers leurs employés, et dans cette période extraordinaire cela signifie les approvisionner en EPI comme les masques et les gants pour qu’ils puissent effectuer leur travail de façon sûre et en toute confiance, » a-t-il souligné.

« Big Start est prête à aider les entreprises de toutes sortes à assurer à leurs employés la meilleure qualité de matériel pour EPI et à veiller à avoir en place une chaîne d’approvisionnement stable pour que leurs stocks soient bien fournis. »

« Remettre les gens au travail et assurer qu’ils puissent continuer à faire leur travail en toute sécurité est vital pour restaurer les économies nationales et veiller à ce que la planète se remette de ce virus disruptif, » a-t-il dit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

HUAWEI ANNONCE

LA GAMME OCEANSTOR PACIFIC DE NOUVELLE GÉNÉRATION QUI ÉTABLIT UNE NOUVELLE RÉFÉRENCE

POUR LE STOCKAGE DE DONNÉES DE MASSE

Sélectionné par la Rédaction 🙂

BUSINESS & INNOVATION – Aube Du Crepuscule Magazine

29 Mai 2020

Shang Haifeng, président du domaine de stockage de masse de Huawei, donne des détails sur la gamme OceanStor Pacific

 

 

 

 

Huawei a annoncé le lancement mondial du système de stockage de masse de nouvelle génération OceanStor Pacific. Cette gamme de produits offre des services efficaces, rentables et fiables pour l’IA, le calcul haute performance (CHP), les vidéos et d’autres scénarios de données de masse en brisant les limites de l’architecture, des services et des performances, et en tirant parti d’un interfonctionnement multiprotocole sans compromis, d’un algorithme EC élastique de nouvelle génération et d’une gamme de matériel dédié. Cette série marque une nouvelle norme pour le stockage de données de masse orienté vers l’avenir, en aidant les entreprises à libérer pleinement la puissance des données à l’ère de l’intelligence.

La quatrième révolution industrielle a fait de la production numérique la monnaie d’échange des modèles commerciaux modernes. La production numérique transforme les données en opportunités, puis ces opportunités en services, et finalement en profits. Avec ce nouveau facteur de production, les entreprises doivent trouver un moyen de recueillir et de stocker de manière rentable différents types de données, telles que les données structurées des services de base et les données non structurées de masse de 5G, IdO et UHD. Les entreprises utilisent les technologies d’IA pour analyser et traiter les quantités massives de données afin de les convertir en connaissances et en services, améliorant ainsi l’efficacité de la production.

Shang Haifeng, président du domaine de stockage de masse de Huawei, a expliqué les trois orientations stratégiques de Huawei pour les scénarios de données de masse :

  • Technologies de pointe : Huawei construit une série de matériels spécialisés et exploite des innovations logicielles telles que l’interfonctionnement multiprotocole, des algorithmes de réduction efficaces et une fiabilité à plusieurs niveaux pour répondre aux besoins spécifiques aux scénarios.
  • Innovations commerciales : Huawei s’appuie sur des technologies de pointe en matière de protection et de réduction de la redondance des données pour être le premier acteur du secteur à promouvoir le modèle commercial de la capacité disponible. Ce modèle permet aux utilisateurs de savoir exactement ce qu’ils obtiennent dès le départ, ce qui contribue à réduire les coûts d’approvisionnement, le CTP et le seuil d’utilisation du stockage de masse.
  • Expertise du secteur : poussé par les exigences spécifiques du secteur, Huawei innove constamment ses produits, accélère la transformation numérique des entreprises et libère la puissance des données.

 

 

 

Efficace, économique et durable : le choix de confiance pour les données de masse

Huawei a lancé sa première génération de stockage de fichiers en 2009 et n’a cessé depuis lors d’investir dans le stockage de données de masse, se classant au premier rang en termes de part de marché en Chine pendant quatre années consécutives. La série OceanStor Pacific vise à devenir le choix de confiance pour les données de masse en utilisant pleinement des années de savoir-faire en matière de logiciels et de matériel, et en apportant des innovations révolutionnaires en termes d’efficacité, de coût et de fiabilité.

  • Efficace : cette série de produits franchit la frontière des services pour mettre en œuvre un interfonctionnement sans concession des protocoles d’objets, de fichiers et HDFS, en traitant les problèmes de performance et de perte sémantique causés par les passerelles traditionnelles. Dans le cadre de la R-D sur la conduite autonome, un système de stockage Huawei rationalise le traitement des données par différentes phases. Les données n’ont pas besoin d’être transférées entre plusieurs systèmes de stockage, ce qui améliore l’efficacité du traitement des services de 25 pour cent et réduit l’espace de 20 pour cent. En repoussant les limites des performances, le système de fichiers de nouvelle génération prend en charge les applications à forte intensité de bande passante et d’opérations, s’adaptant ainsi à des charges de CHP de plus en plus complexes.
  • Économique : cette gamme de produits franchit la frontière architecturale avec le mode vNode, innovant et très fiable, ainsi que la technologie EC élastique de nouvelle génération. Elle permet une utilisation du disque allant jusqu’à 93 pour cent, soit plus de 40 pour cent supérieure à la moyenne du secteur, sans compromettre les performances et la fiabilité. Son tout nouveau nœud à haute densité et à grande capacité prend en charge 120 disques dans un espace de seulement 5 U, avec une densité de 2,67 fois supérieure à celle des serveurs de stockage polyvalents et une réduction d’espace de 62,5 pour cent. Les données chaudes (régulièrement sollicitées), tièdes et froides (moins sollicitées) sont automatiquement transférées sur des disques à semi-conducteurs, des disques durs et des disques Blu-ray à la demande, ce qui signifie que les données peuvent circuler librement sans intervention.
  • Durable : cette gamme de produits fournit un mécanisme à quatre niveaux pour les données, les dispositifs, les systèmes et les solutions afin de garantir une grande fiabilité. Son système complet de détection précoce et de prétraitement des données permet d’identifier les risques d’erreur avant que celles-ci ne se produisent. La série OceanStor Pacific utilise des mécanismes de d’enregistrement de données actifs-actifs intergroupes et multi-actifs à trois sites pour l’enregistrement de données interrégional, assurant des services en ligne 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 d’images bancaires, de vidéos en ligne et d’autres applications de production.

Source : Shenzhen Huawei Technology Co., Ltd.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Peter Zhou, président de la ligne de produits stockage de données et vision intelligente de Huawei, a déclaré : « Les données de masse vont jouer un rôle de plus en plus important dans la transformation numérique des entreprises. Présentement, deux pour cent seulement des données mondiales sont stockées, et 10 pour cent seulement des données sont exploitées pour en tirer une valeur supplémentaire. Les entreprises sont confrontées à une capacité insuffisante, à des silos de données et à une gestion complexe lorsqu’elles traitent des données de masse. Notre série de produits OceanStor Pacific est conçue pour répondre à ces problèmes et cherche à établir une nouvelle référence en matière de stockage de données de masse efficace, économique et durable, et à devenir le choix de confiance pour les données de masse. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LA VERSION INTERNATIONALE DE TENCENT MEETING

MISE EN LIGNE SUR PLUS DE 100 MARCHÉS

OFFRE AUX UTILISATEURS DES RÉUNIONS GRATUITES

REGROUPANT JUSQU’À 300 PARTICIPANTS

Sélectionné par la Rédaction 🙂

BUSINESS & INNOVATION – Aube Du Crepuscule Magazine

21 Mai 2020

 

International version of Tencent Meeting goes online in over 100 markets, offering users free meetings for up to 300 participants

 

 

 

 

Tencent Meeting, une application de vidéoconférence en nuage, a joué un rôle actif dans la lutte contre l’épidémie en lançant une version internationale de l’application. À partir du 20 mars, la version internationale est devenue disponible en ligne dans plus de 100 pays et régions du monde, notamment en Malaisie, à Singapour, en Inde, en Thaïlande, au Japon, à Hong Kong (RAS de Chine) et à Macao (RAS de Chine), où les utilisateurs peuvent rechercher VooV Meeting et télécharger l’application depuis l’App Store et Google Play. Tencent Meeting permet d’organiser gratuitement des conférences en ligne regroupant jusqu’à 300 participants à la fois.

Tencent Meeting, une application de conférence audio et vidéo développée par Tencent Cloud, a été lancée fin décembre 2019. Dans les deux mois suivant son lancement, l’application est devenue l’une des applications de vidéoconférence les plus utilisées en Chine avec plus de 10 millions d’utilisateurs actifs quotidiens.

Fin janvier, lorsque COVID-19 s’est déclaré en Chine, Tencent Meeting fourni gratuitement la fonctionnalité permettant des conférences en ligne regroupant jusqu’à 300 participants à la fois, pour aider à lutter contre l’épidémie. Pendant cette période, un nombre considérable d’organisations ont utilisé Tencent Meeting comme outil de télétravail, tandis que les établissements d’enseignement ont utilisé la plateforme pour gérer leurs programmes d’enseignement et de formation à distance en ligne.

 

Afin de répondre à la croissance rapide de la demande des utilisateurs pendant l’épidémie, Tencent Meeting a étendu quotidiennement ses ressources informatiques et a utilisé les ressources supplémentaires pour augmenter la capacité en ajoutant plus d’un million de cœurs de processeur au réseau, avec un ajout total de plus de 100 000 CVM en huit jours, établissant un nouveau record dans le secteur de l”informatique en nuage de Chine.

À la mi-mars, la reprise de la production et le retour au travail des employés se sont accélérés, des dizaines de milliers d’entreprises et d’organismes gouvernementaux ayant fait de Tencent Meeting une partie intégrante de leur nouvelle éthique de travail. La connexion, les enchères, la conduite d’un entretien, l’organisation d’un cours de formation et d’autres pratiques collaboratives se déroulent dans le cloud, signalant l’émergence et le renforcement d’une nouvelle tendance dans le fonctionnement du lieu de travail.

Afin de répondre aux besoins croissants des utilisateurs dans le bureau cloud, Tencent Meeting met continuellement à niveau ses fonctionnalités et ses services clés, lançant 14 mises à jour en 40 jours. Tencent Meeting sera continuellement optimisé afin de fournir aux utilisateurs du monde entier des services de conférence HD en nuage fluides, sécurisés et fiables permettant aux utilisateurs d’héberger des réunions ou d’y participer en toute simplicité.

Source : Tencent Cloud

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lori Wu, vice-présidente de Tencent Cloud, a déclaré : « Avec le nombre croissant de nouveaux cas COVID-19 en dehors de la Chine, nous sommes impatients de permettre à nos utilisateurs situés dans d’autres pays et régions de travailler à distance. Par la suite, nous comptons déployer le service dans le monde entier, en conformité avec les réglementations locales. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PERRIER LANCE « THE NEXT PACKAGING MOVEMENT »

 

Sélectionné par la Rédaction 🙂

BUSINESS & INNOVATION – Aube Du Crepuscule Magazine

20 Mai 2020

Dans le cadre du lancement de ce programme d’innovation durable, Perrier a collaboré avec des acteurs du changement dans le monde entier et dévoile les projets gagnants lors du ChangeNOW Summit 2020.

 

 

 

 

Perrier a lancé  le 30 janvier 2020 The Next Packaging Movement, un programme d’innovation durable permettant à des innovateurs, des experts et des acteurs du changement de collaborer autour de solutions pour l’emballage.

Avec ce projet ambitieux, Perrier souhaite élargir la réflexion et délivrer des actions concrètes. The Next Packaging Movement by Perrier a été conçu pour aller au-delà des packagings 100% recyclés et recyclables. Il vise à soutenir l’innovation et à développer des solutions qui permettront de réinventer l’emballage, de la source jusqu’à la fin de vie, avec le potentiel d’avoir un impact social et environnemental positif.

Depuis l’annonce de son appel à projets en avril 2019, Perrier a reçu près de 90 candidatures provenant d’un large éventail d’organisations à travers le monde, incluant des ONG, des start-ups et des chercheurs. Le processus de sélection a été très compétitif, intégrant des critères d’évaluation tels que la dimension novatrice des solutions proposées, leur potentiel impact positif au niveau environnemental et social et leur capacité à s’appliquer au marché des eaux gazeuses et à l’industrie des boissons en général.

A l’occasion du ChangeNOW Summit 2020, Perrier a présenté aujourd’hui les gagnants du programme, qui proposeront leurs solutions novatrices sur le marché d’ici 2025. Chaque projet bénéficiera d’un soutien technique, opérationnel et financier, avec un minimum de 100 000 euros par projet jusqu’à un million d’euros au total. Les projets gagnants abordent différents enjeux liés à l’emballage, allant des matières premières aux solutions alternatives à la bouteille et à la fin de vie des emballages.

 

 

 

Les projets gagnants sont :

1) Biotic: un plastique biosourcé et biodégradable, produit à partir de déchets agricoles tout en créant des emplois correctement rémunérés pour des femmes en Afrique, là où le projet est basé.

2) Flexikeg & Perrier : une “écollaboration” permettant de fournir des boissons, dont de l’eau gazeuse, dans un fût innovant, flexible et réutilisable, dans l’objectif de réduire les déchets plastiques et les émissions carbones.

3) PlastiSkul : de micro-usines de transformation des déchets, via un modèle d’approche intégrée mélangeant des solutions basse et haute technologie, de la collecte des déchets à leur transformation. Ce modèle peut être mis en œuvre dans les pays en développement, avec un fort impact social, en incluant un programme d’éducation et de formation pour les entrepreneurs locaux.

 

 

La dimension collaborative de ce programme est profondément ancrée dans les valeurs et dans l’identité de Perrier. Depuis 150 ans, Perrier a su démontrer sa passion pour une créativité audacieuse, en s’associant avec des dizaines d’artistes et de créatifs parmi les plus inspirants au monde. Chaque jour, cette philosophie continue de définir la vision de la marque, avec la conviction que la collaboration est clé pour réaliser l’extraordinaire.

Perrier a réuni des experts du monde entier pour travailler ensemble sur cet objectif ambitieux. The Next Packaging Movement by Perrier a permis un partage unique et multidisciplinaire de connaissances, de compétences et d’expertises pour collaborer autour de solutions pour l’emballage. Pour développer cette initiative, la marque s’est rapprochée de SoScience, une organisation européenne dédiée à la recherche et à l’innovation responsable. La marque a également créé une “Task Force” externe composée de leaders dans le domaine de la science des matériaux, de l’environnement, d’entrepreneurs et d’acteurs du changement, afin d’identifier les projets les plus prometteurs et d’accompagner les gagnants. Cette Task Force compte des membres tels que : Dr. Jiang Nanqing, Secretary-General, China plastics reuse and recycling association, Philipp Meister, Senior Director Sustainaibility Strategy du groupe Adidas, Sian Sutherland, Fondatrice de l’ONG Plastic Planet ou encore Sabrina Cipullo, Label Assessment Leader de Solar Impulse.

 

 

 

 

 

 

« Perrier a toujours été une marque en phase avec son époque, évoluant et innovant avec ses consommateurs, tout en restant fidèle à ses valeurs fondamentales de collaboration et d’innovation », déclare Philippe Gallard, Directeur Business Unit Internationale Perrier. « C’est pourquoi nous sommes fiers d’investir dans ces trois grandes idées pour accélérer leur développement. Avec The Next Packaging Movement by Perrier, nous espérons pouvoir contribuer à un avenir plus durable, en menant des actions audacieuses et en introduisant sur le marché des projets innovants. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

COVID 19

Christophe Gernigon a imaginé le concept PLEX’EAT

 

Sélectionné par la Rédaction 🙂

BUSINESS & INNOVATION – Aube Du Crepuscule Magazine

19 Mai 2020

Crédit photos : Christophe Gernigon Studio

 

 

 

 

 

Crédit photos : Christophe Gernigon Studio

 

Crédit photos : Christophe Gernigon Studio

 

 

Le créateur Christophe GERNIGON conçoit des objets et meubles design depuis plusieurs années.

Avant-gardiste, il a imaginé, au cours de ses pérégrinations créatives nocturnes de ces mois de con nement, une manière inédite d’accueillir les clients des bars et restaurants en mal de sorties. Même si nous espérons ne pas en arriver là, mieux vaut envisager des solutions alternatives esthé- tiques, design et élégantes qui garantissent les règles de distanciation sociale.

C’est dans cet état d’esprit constructif et innovant que Christophe GERNIGON a imaginé le concept créatif PLEX’EAT, des visières de protection XXL suspendues en plexiglas pour dîner ou prendre un verre en toute sécurité

Christophe GERNIGON est un designer et décorateur français qui travaille dans l’univers de l’ar- chitecture d’intérieur et scénographie depuis plus de 20 ans. Après Carré Blanc (linge maison), Maison Sarah Lavoine et Arts & in uences (concept store Art de Vivre qu’il a lancé à Bruxelles), il crée la start-up de design participatif 100% made in France : Designer Particulier en 2018 et parallèlement sa propre agence de création : CHRISTOPHE GERNIGON STUDIO.

Crédit photos : Christophe Gernigon Studio

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ZIPPO LANCE UNE RÉPLIQUE DU BRIQUET EN ACIER

UTILISÉ PENDANT LA SECONDE GUERRE MONDIALE

EN ÉDITION LIMITÉE

Sélectionné par la Rédaction 🙂

BUSINESS & INNOVATION – Aube Du Crepuscule Magazine

08 Mai 2020

 

 

 

 

 

75 ans après la fin de Seconde Guerre mondiale, Zippo a recréé le briquet en acier qui était convoité sur les champs de bataille

 

Pour marquer les 75 ans qui se sont écoulés depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, la marque américaine emblématique Zippo a lancé un concept de briquet en acier ; une réplique des briquets Zippo que chaque soldat souhaitait posséder, même après la fin du conflit.

Pendant la guerre, les lignes de production de Zippo ont été entièrement dédiées à l’armée des États-Unis, consolidant la position de la marque américaine en tant qu’icône, outil et talisman qui font sa réputation aujourd’hui. Chaque briquet que l’usine a fabriqué a été acheté par l’armée afin que les soldats puissent se le procurer dans les bases américaines et dans les provisions de bord.

Cette réplique exclusive de 2020 célèbre l’héritage de Zippo en matière d’artisanat et d’ingéniosité. Le laiton, normalement utilisé pour la fabrication de boîtiers Zippo plus légers, a été strictement rationné pour la production de munitions, de sorte qu’avec la commande militaire massive à honorer, la société a commencé à utiliser de l’acier. 

La forme du briquet en acier est une réplique du design utilisé en 1941 pour la fidèle flamme portable, y compris la paterne de la cheminée 3-2-3 de l’insert du briquet et la molette ; mais avec un boitier fabriqué en acier plutôt qu’en laiton. Le nouveau design présente la même finition de peinture noire craquelée que la version originale de la Seconde Guerre mondiale, qui était utilisée pour empêcher les briquets de rouiller. Les bords de cette pièce de collection ont un aspect usé, représentant la fréquence à laquelle les briquets d’origine étaient utilisés et l’impact d’un briquet maintes fois inséré et retiré de la poche d’un soldat.

Zippo Launches Limited-Edition WWII Replica Lighter in Steel

 

2020 marque 75 ans depuis que les armes se sont tues à la fin de la Seconde Guerre mondiale et depuis que les gens sont descendus dans les rues pour célébrer la victoire et l’armistice. Chacun en gardera ses propres souvenirs et pour ceux qui l’ont vécu, cet anniversaire important marque une période de commémoration spéciale.

Le briquet, en édition limitée pour l’anniversaire de la victoire et l’armistice en France et au Japon, est joliment emballé dans une boîte exclusive inspirée par la trousse de rationnement, contenant un livret d’information présentant des histoires célébrant comment les briquets ont été utilisés pendant la guerre, et une carte produit en acier.

L’édition limitée de 40 000 briquets sera disponible à partir du Juin pour 149.00 €.

Source : Zippo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Propagation des chocs dans les chaînes de valeur internationales : le cas du coronavirus

 

Sélectionné par la Rédaction 🙂

BUSINESS & INNOVATION – Aube Du Crepuscule Magazine

18 Mars 2020

 

 

 

 

Auteurs : Elie Gerschel, Alejandra Martinez, Isabelle Mejean

Résumé :

Avant de se propager à l’échelle mondiale, l’épidémie de coronavirus est apparue dans la province du Hubei.
Pour contenir la propagation du virus, le gouvernement chinois a imposé des mesures de quarantaine, entraînant un ralentissement de l’activité économique. Nous étudions ici la manière dont ce ralentissement de la production, initialement limité à la province de Hubei, se diffuse à l’économie mondiale via les chaînes de valeur internationales. La dépendance à l’égard des intrants chinois a augmenté de manière spectaculaire depuis le début des années 2000. De ce fait, la plupart des pays sont exposés au ralentissement de l’activité en Chine, à la fois directement via leurs importations de produits intermédiaires chinois et indirectement, du fait de la valeur ajoutée chinoise incorporée à d’autres intrants à la production. Cette note quantifie l’exposition totale de la France comparée à celle d’autres pays. Dans un premier temps, nous calculons la part de la valeur ajoutée chinoise dans la production française. Ensuite, nous utilisons des données au niveau des pays et des secteurs pour quantifier l’impact des mesures de quarantaine sur le PIB français.

 

 

 

 

 

Points clés :

  • Les processus de production sont de plus en plus étalés sur plusieurs pays. La production au sein de ces “chaînes de valeur internationales” permet aux entreprises de réduire les coûts de production mais rend les chaînes de valeur plus vulnérables à des chocs d’offre localisés.
  • La récente épidémie de coronavirus est un exemple frappant que nous utilisons pour mesurer l’impact d’une baisse localisée de la production sur l’économie mondiale, via les chaînes de valeur.
  • En France, 3,2% de la production des entreprises rémunère des intrants chinois, en moyenne. Dans certains secteurs comme le textile ou les équipements électroniques, la proportion dépasse 10%.
  • Un choc négatif de 10% sur la production chinoise pourrait réduire le PIB français de 0,3% uniquement à travers les chaînes de valeur. Un tel choc serait suffisant pour que la croissance de 0,2% sur le premier trimestre 2020 qui était prévue par l’INSEE en décembre 2019 se transforme en réduction de l’activité.
  • Le choc se transmet à l’économie française via un petit nombre de grandes entreprises qui produisent en utilisant des intrants étrangers.
  • A court terme, fournir des liquidités aux entreprises touchées est une bonne réponse de politique économique.
  • Pour identifier précisément les zones de vulnérabilité de la structure productive française et mieux cibler les aides, il faut collecter plus de données sur les chaînes de valeur au niveau de l’entreprise.

Source : l’Institut Polytechnique de Paris

 

 

 

Le 4 mai 2020, La Poste émet un carnet de timbres-poste illustré par des cosmos.

Rêvez et offrez toutes les couleurs du cosmos !

 

 

 

Les couleurs du COSMOS

Sélectionné par la Rédaction 🙂

BUSINESS & INNOVATION – Aube Du Crepuscule Magazine

18 Mars 2020

 

Le cosmos est une fleur très élégante qui décore magnifiquement les jardins, les balcons, les terrasses… et les timbres toute l’année !

 

C’est une fleur large, bien ouverte, aux pétales légèrement plissés, élégante, aux tiges longues et fines. Elles fleurissent de juin à octobre dans nos régions et agrémentent magnifiquement nos jardins. On en dénombre plus de 20 variétés. Si le climat le permet, il est possible que les cosmos se ressèment naturellement d’une année à autre, c’est une fleur annuelle à vivace. La couleur des fleurs va du blanc au rose, du jaune à l’orange, au rouge et au violet, elle est même chocolat. Le nom de cette fleur provient du latin cosmos (« monde ») emprunté au grec ancien («bon ordre; ordre de l’univers, univers »)

 

 

Les timbres et la couverture du carnet intitulé “Les couleurs du cosmos” sont des créations originales de l’artiste Katy COUPRIE, mêlant gravures sur bois et monotypes sur plexiglas.

 

Les fleurs y déclinent leurs variations colorées par des jeux d’impressions multiples pour un carnet comme un nuancier. La trame gravée vibre au c œur du cosmos.

Katy COUPRIE est peintre, auteure – illustratrice et photographe diplômée de l’École Nationale des Arts Décoratifs de Paris.

© – La Poste – Tous droits réservés

 

 

Les infos techniques

Création et Gravure : Katy COUPRIE

Impression : héliogravure
Format du carnet : 256 x 54 mm Présentation : 12 timbres-poste autocollants Valeur faciale : 0,97 € (Lettre Verte)
Prix de vente : 11,64 €

© – La Poste – Tous droits réservés

Mise en page : Etienne THÉRY Format des timbres : 38 x 24 mm

Tirage : 3 500 000 exemplaires

Conception graphique timbre à date : Etienne THÉRY
Mentions obligatoires : © LA POSTE, Gravures de Katy COUPRIE mise en page par Etienne THÉRY

Les infos pratiques

Le carnet sera vendu en avant-première le jeudi 30 avril et le samedi 2 mai à : ▪ PARIS (75)

Le Carré d’Encre, de 10H à 17H, 13 bis rue des Mathurins, 75009 PARIS.
– Katy COUPRIE animera une séance de dédicaces le jeudi 30 avril de 11H à 13H.

 

 

 

 

Source : La Poste – Phil@poste

 

 

 

 

Le 27 avril 2020, La Poste émet un timbre à l’effigie d’Olympe de Gouges, une des pionnières du féminisme français.

Olympe de Gouges 1748 – 1793

 

Sélectionné par la Rédaction 🙂

BUSINESS & INNOVATION – Aube Du Crepuscule Magazine

18 Mars 2020

 

Olympe de Gouges, née à Montauban le 7mai 1748, dramaturge et pamphlétaire, est la première femme de l’histoire contemporaine européenne à avoir été exécutée pour la publication d’écrits politiques. Depuis 1789, elle a régulièrement adressé à l’Assemblée nationale constituante puis législative, et à la Convention, des adresses, avis, opinions ou pétitions sous forme de lettres, de brochures ou d’affiches qui eurent des échos variables selon les circonstances et les tensions politiques. Ses revendications sociales et sociétales et ses prises de position courageuses par rapport à la violence et à la démagogie qu’elle combattit avec intrépidité, témoignent d’un humanisme exigeant et moderne. On retient aujourd’hui son combat passionné pour l’abolition de l’esclavage colonial des hommes de couleur, dès l’année 1785, cause qu’elle porta à travers une pièce jouée à la Comédie-Française, puis publiée en 1792 sous le titre L’Esclavage des Noirs ou l’Heureux naufrage. Il en est de même de sa dénonciation de la violence faite aux

femmes et de ses appels réitérés visant à l’obtention pour elles de droits civils et politiques, un engagement traduit, entre autres, par sa Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne. Républicaine et réformiste, elle plaida après les massacres de septembre 1792 pour le respect de l’État de droit appuyé sur la Déclaration de 1789, contre « l’homme providentiel » et la dictature, pour la stricte observance du jeu démocratique et parlementaire. Et ce sont ces prises de parole qui, après le coup de force antiparlementaire du 31 mai 1793, l’ont fait désigner aux Jacobins et à Robespierre comme une « modérée », donc une « contre- révolutionnaire », provoquant son arrestation puis sa mise à mort le 3 novembre 1793, trois jours après ses amis politiques du mouvement girondin.
© La Poste – Olivier BLANC, historien – Tous droits réservés

Les infos techniques
Illustration : portrait attribué à Alexandre KUCHARSKI (1741-1819)

Mise en page : Valérie BESSER
Impression : héliogravure Format du timbre : 40,85 x 52 mm

Présentation : 30 timbres à la feuille Tirage : 600 000 exemplaires Valeur faciale : 2, 32 € (Lettre Prioritaire 100g)

Conception graphique timbre à date : Valérie BESSER

Les infos pratiques
Le timbre sera vendu en avant-première les vendredi 24 et samedi 25 avril à :

▪ MONTAUBAN (82)
Théâtre Olympe de Gouges, de 10H à 18H, 4 place Lefranc de Pompignan, 82000 MONTAUBAN.

▪ PARIS (75)
Le Carré d’Encre, de 10H à 17H, 13 bis rue des Mathurins, 75009 PARIS.

– Valérie BESSER animera une séance de dédicaces le 24 avril de 11H à 13H.

 

Source : La Poste – Phil@poste

 

 

 

L’achat de la célèbre plateforme numérique de vente de bateaux permet à Boats Group de faire progresser son plan de croissance à l’international

 

Boats Group acquiert le portail de vente Français Annonces du Bateau

FAREHAM, Angleterre, 9 janvier 2020

Sélectionné par la Rédaction 🙂

BUSINESS & INNOVATION – Aube Du Crepuscule Magazine

 

Boats Group, l’entreprise de technologie qui est à la tête des plus grands portails Internet de vente de bateaux et de yachts au monde (Boat Trader, YachtWorld, boats.com, Cosas De Barcos et iNaitia), a annoncé aujourd’hui le rachat d’Annonces du Bateau et de tous ses actifs auprès de CarBoat Media. Annonces du Bateau est un site leader de vente de bateaux en France et son achat permet à Boats Group un meilleur accès à l’un des plus grands marchés du nautisme au monde. 

Boats Group va maintenant commencer à réaliser d’importants investissements techniques et marketing dans Annonces du Bateau, à commencer par le développement d’une nouvelle plateforme riche en fonctionnalités qui sera lancée ultérieurement cette année. Annonces du Bateau met déjà en relation un vaste public d’acheteurs avec des courtiers, des concessionnaires et des constructeurs dans toute la France. Les développements technologiques à venir viendront moderniser et améliorer l’expérience des utilisateurs.

En ce qui concerne les professionnels du secteur de la plaisance qui commercialisent déjà leurs offres sur Annonces du Bateau, ce rachat leur donne un nouvel accès au marché international. Les portails YachtWorld, Cosas De Barcos et iNautia détenus et exploités par Boats Group tirent les ventes à la hausse dans toute l’Europe et les clients d’Annonces du Bateau en France ont désormais la possibilité d’ajouter leurs inventaires sur n’importe lequel des portails de vente qui répondra à leurs besoins.

SOURCE Boats Group