AUBE DU CREPUSCULE MAGAZINE

 

VOUS POUVEZ ALLER AUSSI À LA PAGE

 

ART & ARCHITECTURE 2019

 

 

 

 

 

 

 

SOTHEBY’S PARIS

 

Sélectionné par la Rédaction 🙂

ART & ARCHITECTURE – Aube Du Crepuscule Magazine

30 Mai 2020

La première quinzaine de juin sera riche en événements et débutera avec la vente Style qui présentera une riche sélection de meubles et objets d’art, puis la vente Joaillerie Paris qui inclura 25 bijoux de la maison Mellerio. Suivront la vente Redécouvertes, dispersion d’une superbe collection reflétant toute la virtuosité et créativité du mobilier français du XVIIIème siècle, le dernier volet de la vente de livres et manuscrits de la Bibliothèque R. & B.L. et la vente Arts d’Asie, où plusieurs porcelaines impériales seront offertes à la vente.
C’est le même jour que se tiendra la vente du soir d’Art Impressionniste et Moderne qui se déroulera sous les couleurs de Paul Klee. Le dessin moderne sera enfin mis à l’honneur lors de la vente Œuvres sur Papier qui couvrira plusieurs siècles de création artistique.

Source : Sotheby’s

 

 

 

 

Jusqu’au 19 juin chez Sotheby’s Paris

Art Contemporain Online | Jusqu’au 3 juin

La vente Contemporary Art Online | Paris réunit un remarquable ensemble d’œuvres réalisées par certains des plus grands noms du paysage artistique international de ces quatre-vingt dernières années. Une occasion unique d’acquérir des œuvres à des prix accessibles signées Sam Francis, Bernard Frize, Jef Verheyen, Kiki Smith, KAWS, ou encore Chiharu Shiota.

Exposition sur rendez-vous jusqu’au 3 juin

Style Online | Jusqu’au 4 juin

Parmi une riche sélection de meubles et objets d’art figureront plusieurs ensembles issus de collections particulières parisiennes et européennes, incluant notamment une table de salon par Claude-Charles Saunier, une commode en laque de Chine par Jacques Dubois, ou encore plusieurs pièces de Sèvres. Cette vente permettra également d’acquérir des pièces d’orfèvrerie et des boîtes en or réalisées entre le XVIe et le XXe siècle.

Exposition sur rendez-vous jusqu’au 3 juin

Joaillerie Paris | 10 juin

Sotheby’s mettra à l’honneur la Maison Mellerio à travers deux événements majeurs : une exposition exceptionnelle qui retracera en 17 pièces l’histoire créative de la maison, et une sélection de 25 bijoux créés dans les trente dernières dernières années qui seront mis en vente. La suite de la vente proposera des bijoux provenant d’autres maisons telles que Belperron, Van Cleef & Arpels, Cartier, Boivin ou encore Froment-Meurice

Exposition sur rendez-vous du 6 au 9 juin

Bibliothèque R&BL Online | du 11 au 17 juin

Avec cette ultime vente, en association avec Binoche & Giquello, s’achève la dispersion de cette importante collection littéraire. Parmi les lots les plus remarquables figurent d’abord les rarissimes éditions originales de La Nouvelle Justine et de Juliette de Sade, illustrées de leurs étonnantes gravures érotiques. Pour le XIXe siècle, citons L’Education sentimentale avec envoi de Flaubert à Janin, l’exemplaire de Sainte-Beuve des Orientales de Hugo ou encore un dessin à la plume par Victor Hugo lui-même, représentant un voyage en ballon. 

Exposition sur rendez-vous du 12 au 17 juin

Redécouvertes | 16 juin

La collection qui sera offerte aux enchères le 16 juin prochain à Paris a été rassemblée il y a une trentaine d’années par un collectionneur conquis par la qualité et la virtuosité du mobilier français du XVIIIeme siècle. Elle comprend une vingtaine de lots et permet de redécouvrir des œuvres majeures réalisées par les plus grands artisans de l’époque qui illustrent la créativité et l’imagination de leurs concepteurs. Parmi elles, une paire de jardinières en marbre blanc, bleu turquin et bronze doré est un véritable chef-d’œuvre qui fut imaginé par l’ornemaniste Dugourc pour l’ameublement du roi d’Espagne Charles IV, la paire fut livrée à Madrid en 1802

Exposition sur rendez-vous du 12 au 15 juin

Arts d’Asie | 18 juin

Cette vente présentera des porcelaines impériales dont un important vase en porcelaine blanc bleu, marque impériale de l’empereur Qianlong. Des objets rituels en émaux cloisonnés et des bronzes dorés bouddhistes complètent cette vente tels que cette fine statuette de Palden Lhamo en bronze doré de la dynastie Qing datant du XVIIIe siècle. Enfin, une partie sera dédiée à l’art du Japon au travers de laques, de porcelaines, d’objets en fer incrusté de la période Meiji et d’estampes, notamment d’Hiroshige et Hiroshige II.

Exposition sur rendez-vous du 15 au 17 juin

Art Impressionniste et Moderne | 18 juin

La vente du soir d’Art Impressionniste et moderne mettra à l’honneur une œuvre majeure de Paul Klee. Peint en 1937, Abend in N est emblématique de la technique de l’artiste. De nombreuses autres œuvres majeures seront présentées lors de cette vente, à commencer par un monumental Tigre de Sibérie de Rembrandt Bugatti, un envoutant paysage d’Emil Nolde, des sculptures d’Auguste Rodin et Camille Claudel et une superbe composition florale d’Odilon Redon. Le Surréalisme sera également présent, sous les traits de plusieurs tableaux de Francis Picabia.

Exposition sur rendez-vous du 15 au 17 juin

Oeuvres sur Papier | 19 juin

Des rares feuilles d’Eugène Delacroix et de Victor Hugo aux dessins de Sam Szafran de la collection Louis-Dreyfus, la vente se présente comme un voyage au cœur du processus de création des grands maîtres de l’art moderne. Parmi les œuvres phares de cette vacation s’impose un magistral dessin de Pablo Picasso mettant en scène sa muse et amante Dora Maar. Citons également un superbe dessin d’Eugène Delacroix ou un rare dessin de Paul Signac, ‘Femme cousant’. L’art moderne sera également représenté par plusieurs œuvres de Miró, un beau fusain de Matisse, un grand collage de Picasso et une grande huile sur papier de Wifredo Lam de 1944.

Exposition sur rendez-vous du 15 au 18 juin

 

 

 

 

LA COLLECTION BLEUE DE MICHOU
VENTE AUX ENCHÈRES

LE 10 JUILLET 2020, A PARIS

Sélectionné par la Rédaction 🙂

ART & ARCHITECTURE – Aube Du Crepuscule Magazine

30 Mai 2020

Le 10 juillet prochain, Artcurial mettra à l’honneur la Collection Michou, célèbre directeur du Cabaret qui porte son nom. Figure emblématique des nuits parisiennes et du tout Paris, Michou fît de ce lieu magique une véritable institution. Niché à quelques pas du cabaret, son intérieur Montmartois, à l’image de sa personnalité singulière, révèle une collection remarquable de près de 300 pièces : sculptures néoclassiques, mobilier, objets d’art et tableaux modernes. Du 6 au 9 juillet, au sein de l’Hôtel Marcel Dassault sera restitué l’univers de Michou, dernier hommage avant sa mise aux enchères.

 

 

 

 

 

 

 

Connu pour ses célèbres spectacles d’artistes transformistes mêlant rêve et illusion, Michou devint, en quelques années, une figure incontournable des nuits parisiennes aisément reconnaissable grâce à ses iconiques costumes, lunettes et panamas bleus. Sa famille dévoile aujourd’hui les œuvres ayant appartenu à Michel Catty dit Michou mettant ainsi en lumière une facette moins connue de sa personnalité, celle de collectionneur ; par goût pour l’art d’abord mais aussi grâce à ses nombreuses relations avec les peintres de l’époque.
Figure haute en couleur, Michou a fait sienne le bleu. S’il est vrai que cette tonalité apparaît nettement dans l’ensemble de sa collection personnelle au point d’en être le fil conducteur, la couleur est également célébrée dans les œuvres modernes qui ornent chaque recoin de sa résidence de la butte tout près du Sacré Cœur.

Proche des artistes et notamment des Montmartrois dont on ressent l’influence au sein même de sa collection, Michou a, au fil des années et de ses rencontres, collectionné de nombreuses œuvres modernes. Un important ensemble de tableaux modernes figure dans la vente, parmi lesquelles ceux de Gen Paul, de Bernard Lorjou, d’Henry Bertin ou encore de Jean Marais. On retrouve une cinquantaine d’œuvres du peintre expressionniste Montmartrois Gen Paul dont Les Trompettistes, huile sur toile, estimé 15 000 – 20 000 € ou encore un ensemble de 7 tableaux de Bernard Lorjou, artiste militant se considérant lui-même comme un « témoin de son temps », dont une importante huile sur toile, Les fêtes de la mer, estimée 15 000 – 20 000 €.

 

Au sein d’un décor unique se sont mêles œuvres modernes, sculptures néoclassiques, mobilier et objets d’art mis en scène avec goût par Michou. On retrouve un mélange de mobilier de la Maison Roméo telle qu’une commode de style Louis XIV bleue lapis, estimée 2 000 – 3 000 €, une console en bois dorée avec son dessus en marbre blanc, d’importants services de verres et de cristal, des services Christofle ou encore un ensemble d’œuvres teintées bleue signées et dédicacées du verrier Jean-Claude Novaro…

Dans les années 60-70, le personnage de Michou se peaufine jusqu’à se crée un style à part. Le prince bleu de Montmartre est né. La légendaire garde-robe bleue réunit une trentaine de pièces aussi iconiques qu’insolites, vêtements et accessoires. Lors de cette vente événement, les collectionneurs pourront acquérir notamment la valise siglée Louis Vuitton avec laquelle Michou partait en tournée, estimée 2 000 – 3 000 €, ou encore un authentique panama bleu, estimé 100 – 150 €.

Source : Artcurial

Bernard LORJOU, Les fêtes de la mer, Huile sur toile – 206 x 350 cm
Collection Michel Catty dit « Michou », Estimation : 15 000 – 20 000 €

 

 

 

 

 

 

 

STÉPHANE AUBERT
Commissaire-priseur, Directeur associé, Artcurial

«La collection de Michou, qu’Artcurial dévoilera en juillet prochain, révèle une facette méconnue de cette figure des nuits parisiennes.
Les oeuvres acquises au contact de ses amis peintres célèbrent ce village Montmartrois qu’il aimait temps et plus largement la vie parisienne.»

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LE MUSÉE NATIONAL D’HISTOIRE NATURELLE EST HEUREUX D’ANNONCER

LA RÉOUVERTURE DU JARDIN DES PLANTES LE VENDREDI 5 JUIN

COMMUNIQUÉ OFFICEL

 

Sélectionné par la Rédaction 🙂

ART & ARCHITECTURE – Aube Du Crepuscule Magazine

29 Mai 2020

 

 

 

 

 

 

Suite aux déclarations du gouvernement, le Muséum national d’Histoire naturelle met en place un plan progressif de réouverture de ses sites dans toute la France. Le Muséum rassemble dix lieux ouverts au public (jardins, zoos et musées) : sept en région et trois à Paris. Le Jardin des Plantes sera le premier à ouvrir dès le vendredi 5 juin.

Au sortir du confinement, le public ressent plus que jamais l’envie d’être au plus proche de la nature. Déambuler dans les jardins botaniques offre une belle respiration après ces mois de privation. Les équipes du Muséum se mobilisent pour accueillir ses visiteurs dans les meilleures conditions et le confort nécessaire tout en respectant les mesures sanitaires essentielles. A cet effet, l’institution a mis en place une charte de visite de bonne conduite.

 

Ce qui sera ouvert, ce qui sera fermé au sein du Jardin le 5 juin

A partir du vendredi 5 juin, le Jardin des Plantes et ses 24 hectares de verdure en plein cœur de la capitale (Paris 5e) seront à nouveaux ouverts. Cependant, plusieurs espaces resteront fermés : les Galeries, les Grandes Serres et la Ménagerie ainsi que certains services dont les boutiques.

Les mesures sanitaires mises en place
Le Muséum a à cœur d’offrir un accueil de qualité et serein à l’ensemble des visiteurs et garantir ainsi le respect des règles essentielles de distanciation sociale et de protection face à l’épidémie. Aussi, le port du masque est fortement recommandé au sein du Jardin, les jauges d’accueil sont revues à la baisse et un sens de visite sans croisement de flux est mis en place afin de garantir les mesures de distanciation, les espaces et points de contact sont nettoyés régulièrement. Enfin, aucune visite de groupe, même inférieur à 10 personnes, ne peut être effectuée en cette période.

jardindesplantesdeparis.fr

mnhn.fr

Source : Muséum national d’Histoire naturelle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

RÉOUVERTURE DU MUSÉE DE CLUNY DANS LES PROCHAINES SEMAINES !

 

Sélectionné par la Rédaction 🙂

ART & ARCHITECTURE – Aube Du Crepuscule Magazine

29 Mai 2020

Les Oeuvres Incontournables  –  © Musée de Cluny – Musée National du Moyen Âge

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Message de Mme Séverine Lepape, directrice du Musée de Cluny – Musée National du Moyen Âge

 

« À la suite de la communication ministérielle de ce matin, je me réjouis, ainsi que toute l’équipe du musée, de pouvoir à nouveau accueillir nos visiteurs cet été.


Afin de garantir de bonnes conditions sanitaires et de visite pour nos publics comme pour nos agents, la date précise de réouverture sera annoncée dans le courant de la semaine prochaine. D’ici là, continuez à prendre soin de vous ! »

 

Notez que la présentation temporaire « Regards sur la vie quotidienne » est prolongée jusqu’au 27 septembre et sera donc visible tout l’été. Je reste à votre disposition pour vous apporter toutes précisions.

 

Source : Musée de Cluny – Musée National du Moyen Âge

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ASTÉRIX SOUTIENT LA FONDATION

HÔPITAUX DE PARIS – HÔPITAUX DE FRANCE

Sélectionné par la Rédaction 🙂

ART & ARCHITECTURE – Aube Du Crepuscule Magazine

18 Mai 2020

Fidèles à la mémoire d’Albert Uderzo, disparu le 24 mars dernier, son épouse Ada Uderzo et sa fille Sylvie ont souhaité se joindre à l’hommage national aux personnels soignants des hôpitaux français en offrant cinq planches originales à l’occasion d’une vente aux enchères caritative organisée par Artcurial à Paris le 26 mai prochain.

 

 

 

 

 

 

Lot 2

Albert UDERZO (1927-2020)
Astérix – Tome 31 – Estimation 80 000 – 120 000 €

Lot 3

Albert UDERZO (1927-2020)
Astérix – Tome 29 – Estimation 80 000 – 120 000 €

 

VENTE AUX ENCHÈRES

LE 26 MAI 2020 À PARIS

Artcurial, 7, Rond-Point des Champs-Elysées, 75008 Paris

 

Il s’agit de 5 planches réalisées par Albert Uderzo : trois planches d’Astérix, une planche de Tanguy et Laverdure et une planche d’Oumpah-Pah. Les trois planches d’Astérix sont des encre de Chine sur papier des albums La Galère d’Obélix, Astérix et Latraviata et La Rose et le glaive, estimées chacune 80 000 – 120 000 €. La planche de Tanguy et Laverdure est une encre de Chine, crayon et crayon bleu sur papier de l’album Escadrille des cigognes publié en 1964 et prépublié en 1962 dans le journal Pilote (estimation: 60 000 – 100 000 €). La planche d’Oumpah-Pah est une encre de Chine sur papier de l’album Le Peau-rouge publié en 1961 aux éditions du Lombard et prépublié en 1958 dans le journal Tintin. Elle est estimée 40 000 – 60 000 €.

Les fonds collectés seront reversés à la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France qui, à travers son Fonds d’aide d’urgence Covid19 soutient :
• Les établissements hospitaliers à travers l’achat de matériel médical et paramédical
• Les soignants à travers la livraison de repas chauds directement sur le lieu de travail ou encore la prise en charge de frais divers (frais de transport, d’hébergement, de garde d’enfants…)
• Les patients à travers la livraison de tablettes numériques dans les hôpitaux ou les EHPAD pour leur permettre de maintenir un lien avec leurs familles. 

«Artcurial est heureuse de promouvoir cette vente évènement qui témoigne de la générosité d’Albert Uderzo, l’un des plus grands dessinateurs de l’histoire de la Bande Dessinée du monde.»
ERIC LEROY
Expert Bandes Dessinées, Artcurial
Source : Artcurial

 

 

 

 

 

 

« Mon mari avait été très ému par l’épouvantable crise sanitaire que nous connaissons. Un mois après sa disparition, ma fille Sylvie et moi avons tenu à faire ce qu’il aurait sûrement fait : soutenir et remercier en sa mémoire les personnels soignants, ces nouveaux héros du village France ! », rappelle Ada Uderzo.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

RÉOUVERTURE D’ARTCURIAL AVEC DE NOUVELLES DATES DE VENTES

Sélectionné par la Rédaction 🙂

ART & ARCHITECTURE – Aube Du Crepuscule Magazine

18 Mai 2020

 

 

 

 

 

Artcurial rouvre ses portes et les collaborateurs de la maison accueil dans les meilleures conditions possibles, tout en respectant les mesures d’hygiène les plus strictes.

À Paris, l’hôtel particulier du Rond-Point des Champs-Elysées est désormais ouvert. 

Les spécialistes sont joignables par email et par téléphone pour tout renseignement concernant les ventes à venir.

La maison propose de nouvelles dates de ventes, dès le 19 mai, avec notamment des sessions de ventes dédiées aux arts classiques, aux arts et arts décoratifs des 20e et 21siècles. Artcurial clôturera la saison avec ses ventes de prestige, programmée à Monaco autour des biens de luxe.

Le bureau monégasque  accueille d’ores et déjà, et se tient à disposition pour répondre aux questions. Les ventes se tiendront à l’Hôtel Hermitage du 19 juillet au 21 juillet 2020. En plus des ventes consacrées à la Joaillerie, l’Horlogerie de Collection et à l’univers de la très prestigieuse marque Hermès, les spécialistes du département Artcurial Motorcars organisent une vente de voitures de collection le 21 juillet 2020.

Quant au bureau Marocain, il se tient à disposition par email et par téléphone et ouvre ses portes dès le 1er juin. Il prépare ses prochaines ventes prévues à Marrakech à La Mamounia, en octobre et décembre prochains autour de l’art contemporain international et panafricain, de l’art moderne marocain et des tableaux orientalistes des 19e et 20e siècles.

Les bureaux de représentation en Europe sont aussi à l’écoute. Certains d’entre eux sont déjà ouverts et peuvent recevoir sur rendez vous tel qu’Artcurial Belgique, Artcurial Allemagne et Artcurial Italie. Quant au bureau autrichien à Vienne, il reste joignable par email et téléphone pour prendre rendez-vous.

Source : Artcurial

 

 

TROIS PEINTURES HISTORIQUES DE GRANDE VALEUR VOLÉES

LA GALERIE DE L’UNIVERSITÉ D’OXFORD

Sélectionné par la Rédaction 🙂

ART & ARCHITECTURE – Aube Du Crepuscule Magazine

20 Mars 2020

 

 

 

 

 

 

Annibale Carracci (1560-1609), Un garçon buvant

image © Christ Church Picture Gallery, Université d’Oxford

 

 

Antoine van Dyck (1599-1641), Un soldat à cheval

image © Christ Church Picture Gallery, Université d’Oxford

 

 

Salvator Rosa (1615-1673), Une côte rocheuse avec des soldats étudiant un plan

image © Christ Church Picture Gallery, Université d’Oxford

 

 

vente initialement prévue le 27 mars 2020

RIBERA, UN PHILISOPHE, L’HEUREUX GÉOMÈTRE

est reportée À UNE DATE ULTÉRIEURE

 

Sélectionné par la Rédaction 🙂

ART & ARCHITECTURE – Aube Du Crepuscule Magazine

20 Mars 2020

 

 

 

 

 

Jusepe de Ribera (1588-1656) n’a qu’une vingtaine d’années lorsqu’il peint cette œuvre Un philosophe : l’heureux géomètre. L’artiste né en Espagne n’est pas encore connu comme le grand peintre de Naples, l’un des plus importants foyers artistiques du XVIIe siècle. C’est avant cette période napolitaine, à Rome autour de 1610 qu’il réalise cette allégorie singulière et dérangeante du Savoir. Inconnue des spécialistes, cette toile est inédite.

Authentifiée par Stéphane Pinta du cabinet Turquin, elle devait être mise aux enchères à Paris, Drouot, le 27 mars 2020 par la maison de ventes Daguerre avec une estimation de 200 000 à 300 000 euros.

Source : Maison de ventes Daguerre.

 

Jusepe de Ribera (Játiva 1591 – Naples 1652)

Un philosophe : l’heureux géomètre

Toile
100 × 75,5 cm
Estimation : 200 000 / 300 000 €

© Studio Christian Baraja

 

KAWS SELECTION

 

Sélectionné par la Rédaction 🙂

ART & ARCHITECTURE – Aube Du Crepuscule Magazine

18 Mars 2020

 

 

Les éditions limitées de l’artiste envahissent Legacy

à partir du samedi 14 mars 2020

Dès le 14 mars, Legacy accueille à Paris, une sélection des éditions collectors de Kaws, allant du livre monographique aux puzzles, des assiettes en céramique aux porte-clés, en passant par un set de pin’s à l’effigie de ses personnages emblématiques.
 
L’artiste originaire de Brooklyn a imaginé un univers lifestyle exclusif à l’occasion de son exposition Companionship in the age of loneliness” à la National Gallery of Victoria de Melbourne, avec des éditions limitées spécialement conçues pour célébrer son show australien.
 
Connu pour ses jouets, ses sculptures et ses peintures, l’artiste a développé son propre style en s’inspirant du Pop Art. Au début des années 90, il détourne les affiches publicitaires de grandes marques en remplaçant les visages des modèles par des crânes marqués de sa croix iconique à la place des yeux. À la fin des années 90, Kaws créé des jouets en vinyle avec Medicom Toy. À l’instar des maîtres du Pop Art, il retravaille des personnages de cartoons qui incarnent l’imaginaire collectif dont les Simpsons, Mickey, Snoopy ou Bob l’éponge, avec pour objectif de rendre son art accessible à tous.
 

 

 

 

A propos de Legacy

Legacy propose une nouvelle expérience dans l’univers de l’hôtellerie internationale. Créée par Sébastien Chapelle et BOW Group, Legacy est une boutique avant-gardiste et pérenne spécialement conçue pour les hôtels de luxe. Avant de gagner les plus grandes capitales du globe, la première du genre a ouvert ses portes en juin dernier  au cœur de l’Hôtel Barrière Le Fouquet’s Paris, à deux pas des Champs-Élysées.

Ce lieu inédit invite les visiteurs à la découverte de services personnalisés et de produits exclusifs dont les créations les plus recherchées dans les univers du high tech, de l’art de vivre, de l’horlogerie, du grooming, de l’accessoire, de la joaillerie, ainsi qu’une sélection de beaux livres et un espace dédié au voyage sous toutes ses formes.

Source : Legacy Store @ l’Hôtel Barrière Le Fouquet’s Paris

 

 

ANNONCE OFFICIELLE

MUSÉE YVES SAINT-LAURENT PARIS

Sélectionné par la Rédaction 🙂

ART & ARCHITECTURE – Aube Du Crepuscule Magazine

17 Mars 2020

 

En raison du contexte exceptionnel et conformément aux directives gouvernementales, le Musée Yves Saint Laurent Paris est fermé jusqu’à nouvel ordre.

Les conférences programmées : en partenariat avec l’Institut Français de la Mode sont reportées à une date ultérieure qui vous sera communiquée dès que possible.

Les visiteurs qui ont acheté des billets pour ces événements ou pour l’exposition “Betty Catroux, Yves Saint Laurent – Féminin singulier” seront contactés dans les meilleurs délais afin de leur exposer les modalités de report ou de remboursement de leurs billets.

Nous espérons pouvoir vous accueillir à nouveau très prochainement au musée. En attendant, si vous souhaitez vous plonger dans l’univers d’Yves Saint Laurent, explorez les biographies interactives et les chroniques. Des œuvres de la collection du musée sont également accessibles en ligne.

Source : Musée Yves Saint Laurent Paris

 

ANNONCE OFFICIELLE – ARTCURIAL

 

 

FERMETURE D’ARTCURIAL

 

Sélectionné par la Rédaction 🙂

ART & ARCHITECTURE – Aube Du Crepuscule Magazine

16 Mars 2020

Conformément à la situation actuelle liée au COVID-19 et en accord avec les consignes du gouvernement, Artcurial, en tant qu’établissement recevant du public, ferme ses portes dès aujourd’hui, lundi 16 mars 2020, jusqu’à nouvel ordre.

 

 

expositions et ventes des mois de mars et d’avril sont reportées à des dates ultérieures :

– Intérieurs du XXe siècle, mardi 17 mars
– Estampes & Multiples, mercredi 18 mars
– Maîtres anciens & du XIXe siècle, mercredi 25 mars
– Bandes Dessinées, samedi 28 mars
– Ritz Paris, du mardi 7 au jeudi 9 avril
– Vins fins & Spiritueux, jeudi 16 et vendredi 17 avril
– Mobilier & Objets d’Art, lundi 27 et mardi 28 avril
– Littérature du XXe siècle, Collections Aristophil, mercredi 29 avril

Les ventes Online Only sont maintenues dans la mesure du possible. La vente Lalique en cours est prolongée jusqu’au lundi 23 mars.

Source : Artcurial

 

 

La Banque Scotia et le Musée des beaux-arts du Canada annoncent la liste préliminaire des finalistes de la troisième édition du Prix nouvelle génération de photographes.


Le Prix nouvelle génération de photographes 2020 souligne le talent de jeunes Canadiens derrière la lentille. Ouvert aux 30 ans et moins, ce prix unique en son genre vise à propulser la carrière de jeunes artistes qui évoluent dans les arts photographiques.

Rachel Rozanski, Umingmaktok, 2018, Charcoal on paper, 4 x 8 feet

La Banque Scotia et le Musée des beaux-arts du Canada annoncent les finalistes du Prix nouvelle génération de photographes 2020


TORONTO, le 4 mars 2020

Sélectionné par la Rédaction 🙂

ART & ARCHITECTURE – Aube Du Crepuscule Magazine

 

Félicitations aux finalistes de cette année!

  • Lacie Burning (Vancouver/Territoire des Six Nations de la rivière Grand, Colombie-Britannique)
  • Justin Carter (Halifax, Nouvelle-Écosse)
  • Garnet Dirksen (Merritt, Colombie-Britannique)
  • Noah Friebel (Vancouver, Colombie-Britannique)
  • Sarah Jasmine Hodgson (Ottawa, Ontario)
  • Kaysha Jamieson (Hamilton, Ontario)
  • Olivia Johnston (Ottawa, Ontario)
  • Marisa Kriangwiwat Holmes (Richmond, Colombie-Britannique)
  • Delphine Lewis (Westmount, Québec)
  • Samantha Miller (Ohsweken, Territoire des Six Nations, Ontario)
  • Curtiss Randolph (Toronto, Ontario)
  • Rachel Rozanski (Toronto, Ontario)
  • Katherine Takpannie (Ottawa, Ontario)

 

 

Les membres du jury sont :

  • Ann Thomas, conservatrice principale de la photographie, Musée des beaux-arts du Canada et présidente du jury
  • Luther Konadu, artiste et lauréat du Prix nouvelle génération des photographes 2019
  • Andrea Kunard, conservatrice associée de la photographie, Musée des beaux-arts du Canada
  • Suzy Lake, artiste et lauréate du Prix de photographie Banque Scotia 2016
  • Alain Paiement, artiste et professeur à l’Université du Québec à Montréal

 

 

 

 

 

 

Les trois gagnants du Prix nouvelle génération de photographes qui seront annoncés le 25 mars 2020 recevront chacun un prix en argent de 10 000 $ et auront la chance d’exposer ensemble leurs créations du 1er mai au 7 juin 2020 à l’hôtel Gladstone de Toronto, en Ontario, à l’occasion du festival de photo CONTACT Banque Scotia, et du 26 novembre 2020 au 14 mars 2021 au Musée des beaux-arts du Canada à Ottawa. Les lauréats participeront également au programme éducatif du Musée des beaux-arts du Canada en prenant part à une Rencontre avec les artistes en novembre 2020.

 

SOURCE Scotiabank

 

 

 

Lacie Burning, Untitled portrait: bee tied up, 2018, inkjet print, medium format, 20″ x 18″
Justin Carter, Untitled 1, 2019, Inkjet Print, 24in x 18in
Garnet Dirkson, John the barber, Crowsnest Pass, A.B., 2017, Chromogenic Print, 81cm x 81 cm

 

Noah Friebel, Before Dusk (detail), 2019. Archival pigment prints, each panel 101.6 x 76.2 cm

 

Kaysha Jamieson, After The Rainfall, 2017, Digital Photography, 38 cm X 25.4 cm

 

Sarah Jasmine Hodgson, It is she who lives in them (Install), 2019, Acrylic, wood, found objects, 60.96cmx43.18cmx25.4cm

 

Olivia Johnston, Susanna (Katelin), 2013, pigment ink print on cotton rag paper, 41 x 51 cm
Marisa Kriangwiwat Holmes, Flowers For, 2019. Inkjet print, paint, custom frame, 50.8 x 71.12 cm
Delphine Lewis, Winter Formal, 2019, Inkjet print, 38in x 30in

 

Curtiss Randolph, Hair!, 2018, Chromogenic Print, 85.3 x 106.66 cm
Samantha Miller, Akaonha, 2017, 25.4 cm X 38 cm
Katherine Takpannie, I Solemnly Swear That I’m Up To No Good, 2017, Digital Print, 61cm X 91cm

 

Jusepe de Ribera (Játiva 1591 – Naples 1652)

Un philosophe : l’heureux géomètre

Toile
100 × 75,5 cm
Estimation : 200 000 / 300 000 €

© Studio Christian Baraja

RIBERA, UN PHILISOPHE, L’HEUREUX GÉOMÈTRE – VENTE LE 27 MARS 2020 – DAGUERRE

Sélectionné par la Rédaction 🙂

ART & ARCHITECTURE – Aube Du Crepuscule Magazine

23 Janvier 2020

Jusepe de Ribera (1588-1656) n’a qu’une vingtaine d’années lorsqu’il peint cette œuvre Un philosophe : l’heureux géomètre. L’artiste né en Espagne n’est pas encore connu comme le grand peintre de Naples, l’un des plus importants foyers artistiques du XVIIe siècle. C’est avant cette période napolitaine, à Rome autour de 1610 qu’il réalise cette allégorie singulière et dérangeante du Savoir. Inconnue des spécialistes, cette toile est inédite.

Authentifiée par Stéphane Pinta du cabinet Turquin, elle sera mise aux enchères à Paris, Drouot, le 27 mars 2020 par la maison de ventes Daguerre avec une estimation de 200 000 à 300 000 euros.

4 clés pour comprendre le tableau

1. Cette découverte offre un nouvel éclairage sur la période de jeunesse du peintre, qui est aujourd’hui au cœur des recherches sur son corpus.

2. Le tableau figure l’un des modèles préférés de l’artiste, qu’il représentera dans 6 tableaux différents.

3. Ribera livre ici l’une de ses figures les plus surprenantes et les plus truculentes, un trait d’humour très original pour l’époque.

4. Ses recherches en matière d’éclairage et le choix d’un homme disgracieux et misérable pour représenter un savant font directement écho au clair-obscur et à l’art provocateur du Caravage. Les deux peintres sont tous deux installés à Rome au début des années 1600. Ribera se réclamera toujours de l’Espagne, signant souvent ses tableaux  « Jusepe de Ribera espanol ».

Ce portrait inédit de philosophe mathématicien par Jusepe de Ribera sera présenté aux enchères à Paris, à Drouot, le 27 mars 2020 par la maison de ventes Daguerre. 

Source : Maison de ventes Daguerre


Découverte d’un tableau inédit de Ribera, peintre majeur du XVIIe siècle